Pour recevoir nos prochains classements, études, analyses et actualités  inscrivez-vous à notre newsletter !

La communauté urbaine de Lille épinglée par la cour régionale des comptes

Publié le 2012-01-10

Le rapport de la Chambre Régionale des Comptes du Pas de Calais se prononce sur la gestion de la dette par la la communauté Lille Métropole Communauté Urbaine (LMCU).

Le rapport indique que "au 31 décembre 2008, la dette financière s’élevait à 1 475 € par habitant, montant qui, même si ces niveaux doivent s’apprécier en fonction des modes d’intervention de chacune des communautés, excédait de près de 20 % la moyenne des 14 communautés urbaines françaises." Les dettes à risque, "assorties de d'opérations de d'échange de taux d'intérêts (swaps)" représentaient au 1er juillet 2010 "708M€ soit 75% de lencours total".

La Chambre Régionale des Comptes, dénote un "défaut de vigilance" dans "l'encadrement du processus".

Le rapport complet peut être trouvé à l'adresse suivante http://www.ccomptes.fr/fr/CRC18/documents/ROD/JF00119753_JF_INTERNET1.pdf.

Emprunts toxiques, Dexia a de nombreux dossiers à risque

Publié le 2011-12-31

La banque Dexia qui a une forte présence auprès des collectivités locales est très engagée avec près de 450 dossiers à risque maximal.

Lors de son audition Pierre Mariani, président du comité de direction de Dexia SA, a déclaré :

"L’encours global des prêts structurés par le groupe Dexia, toutes entités confondues, est passé de 30,5 milliards d’euros à la fin décembre 2008 à 22,9 milliards au 31 août 2011. Il s’élevait à environ 25 milliards au 31 décembre 2009, dont 18,4 milliards en charte Gissler et 6,8 milliards hors charte, tous clients confondus. Au 31 août 2008, les encours de crédits hors charte Gissler atteignaient 4,8 milliards d’euros pour les collectivités locales, 0,8 milliard pour les établissements de santé et 0,47 milliard pour les organismes de logement social. Des produits structurés ont donc été vendus à toutes les catégories de clients, y compris institutionnels, mais l’ordre de grandeur de leurs encours est évidemment très différent de celui des seules collectivités locales. Sur un ensemble de 3 000 clients, seules quelque 300 collectivités locales ont souscrit des emprunts structurés hors charte Gissler."

Pour recevoir nos prochains classements, études, analyses et actualités  inscrivez-vous à notre newsletter !